Le chemin parcouru pour devenir naturopathe n’est pas le fruit du hasard, mais celui de la maladie. La conscience d’une saine alimentation, de suppléments revitalisants et d’exercices modérés, alors que le corps en détresse a besoin de repos, a complétement changé ma vie.

J’ai abandonné les études universitaires en lettres et communication pour me consacrer à une formation complète en naturopathie. Quelle joie d’aider les gens dans leur cheminement pour acquérir une meilleure santé, puisque si c’est avec les connaissances et l’expérience que l’on peut guider les gens, c’est aussi avec la conscience du cœur que l’on peut toucher l’essence même de l’être dans sa grandeur et sa puissance de guérison.